James Joyce « Dubliners », « les gens de Dublin » partie 1

J’ai toujours considéré James Joyce comme un écrivain maniéré. Peut être n’avais je pas compris l’essentiel chez cet auteur : son âme celtique de poète.
Ce monde artificiellement beau que décrit Joyce n’est-il en vérité que sa vision d’homme sensible ?
Aussi me suis-je penché sur un de ses recueils de nouvelles le plus célèbre : « les gens de Dublin », plus particulièrement celle intitulée  «  les morts ».
Celle-ci ayant été adaptée à l’écran par John Huston, il m’a semblé intéressant de comparer les deux formes narratives d’une même histoire : écrite et cinématographique.
L’art cinématographique peut-il dépasser l’art de l’écriture ?

Mais tout d’abord biographie de James Joyce : 1 2

James Joyce est né en 1988 dans une famille nombreuse. Une « bonne famille » : irlandaise et catholique.
Une éducation par des prêtres jésuites lui donnera une solide culture classique.
Par la suite il entreprendra sans les finir des études médicales et s’intéressera à la philosophie grecque.
Juin 1904 il rencontre Nora Bernacle qui deviendra sa femme.
La vie de James Joyce sera surtout marque par de nombreux et longs séjours à l’étranger en particulier l’Italie ou il restera 14 ans.
Il mourra en 1940 alors que sa santé s’était détériorée.

présence Dublin et de l’Irlande dans l’œuvre De James Joyce :

Malgré éloignement,  l’Irlande et en particulier Dublin est présente dans toutes les œuvres de L’auteur. La présence de Dublin est si forte qu’elle devient en réalité le personnage principal.
James décrit des gens qui évoluent dans cette ville avec leur quotidien angoissant, leurs incertitudes parfois déclenchées par un fait anodin, comme c’est le cas dans la nouvelle « les morts ».

Scandale et procès de James Joyce :

Que ce soit en Angleterre ou en USA certains  livres de Joyce  firent scandales. Jugés obscènes, ils seront censurés, retirés de la vente et même brûlés. Et comme Flaubert ou Baudelaire, Joyce sera traîné en justices.

Œuvres de James Joyce :

Poésie
1904 The Holy Office
1907 Chamber Music (Musique de Chambre)
1912 Gas From a Burner (De l’eau dans le gaz)
1927 Pomes Penyeach (Dix sous de poèmes)
1936 Collected Poems

Romans
1916 A Portrait of the Artist as a Young Man (Portrait de l’artiste en jeune homme)
1922 Ulysses (Ulysse)
1939 Finnegans Wake
1944 Stephen Hero (Stephen le héros)

Nouvelles
1914 Dubliners (Les gens de Dublin)
1967 The Dead (Les morts)

Pièce de théâtre
1918 Exiles (Les exilés)

À suivre

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s