Ay Maricruz!

Petite escapade espagnole à travers la chanson « Ay maricruz ».

Elle est magique la chanson espagnole. Colorée, suave, pimentée, douloureuse, c’est une invitation à  des voyages  enchanteurs.

J’ai choisi différentes interprétation de la même chanson. La chanson Ay Marircus .
Ceci dans le but d’en connaitre les différentes déclinaisons, mais également de découvrir des chanteurs célèbres en Espagne et dans le monde hispanique.

***************************************************************************************************************************


Par la divine Imperio Argentina.
c’est la chanson du magnifique film Cria Cuervos.

***************************************************************************************************************************

par la célèbre Marife de Triana:

***************************************************************************************************************************

par l’andalouse Estrella Morente, jeune génération mais quel talent:

***************************************************************************************************************************

par le regretté Carlos Cano

***************************************************************************************************************************

par Miriam Dominguez: une version récente qui manque de piment:

***************************************************************************************************************************

petit questionnaire:

Connaissiez-vous ay maricruz auparavant?

Quelle est la version de Ay Maricruz qui vous a plu?

Ce post vous a-t-il incité à découvrir la musique espagnole ?

Parole de Ay Mari Cruz:
Es Maricruz la mosita,
La mas bonita der barrio de Santa Cruz.
El viejo barrio judío, rosal florío,
Le ha dado rosas de luz.

Y desde la Macarena,
La vienen a comtemplar
Pues su carita morena
Hase a los hombres soñar.

Y una noche de luna
El silencio rompió
La guitarra moruna
Y una voz que cantó

[Estribillo]
¡Ay, Maricruz, Maricruz!
Maravilla de mujé;
Der barrio de Santa Cruz
Eres un rojo clavé.
Mi vía sólo eres tú
Y por jurarte yo eso
Me vi de cariño preso
Por tus ojos Maricruz.
¡Ay, Maricruz, Maricruz!

Fue como una pluma en el viento
El juramento y a su queré traicionó.
Y sin dejar una huella,
Detrás de ella la niña Sevilla dejó.

La gente mita sin pena
Su reja sin un rosal
Pues de aquella flor morena
Ninguno supo llamar

Solamente hubo un hombre
Que en sus hierros lloró
Recordando su nombre
Y esta copla cantó:

Cet article, publié dans Musique, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s