Jean Jacques Rousseau : introduction à sa pensée politique, sociologique et éducative 1

jjrousseau

C’est une bien étrange haine envers Jean Jacques Rousseau  qui dure depuis des dizaines de décennies, et qui se nourrit de colportage de prétendues critiques littéraires plutôt que de l’étude de son œuvre.
Jean Jacques Rousseau sera traité de malfaiteur, de dément, de fauteur de trouble. Que cette haine provienne de quelques obscurs écrivains pourquoi pas. Mais qu’elles proviennent de personnes telles que Paul Bourget cela dépasse le bon sens.
En fait le bon sens a été largement dépassé par Voltaire et les encyclopédistes. Il ne s’agit pas de divergences de points de vue entre penseurs, mais de choses très graves de la part de Voltaire qui vont conduire Rousseau à fuir pour échapper à l’emprisonnement.
Du reste, chacun de ses ouvrages est l’occasion d’un scandale et d’une tentative d’arrestation.
Même son pays natal la Suisse va le rejeter. Il a fallu l’intervention de Robespierre pour transférer ces cendres au panthéon.
Comment expliquer dès lors cette rancune envers l’un des auteurs les plus subtils du XVIIIe siècle. ?
On peut penser que cette haine est provoquée par la nature même des déclarations de Rousseau.
En effet, à ceux qui estiment que le luxe nourrit des pauvres à Paris, il rétorque que:
« le luxe nourrit cent pauvres dans nos villes, mais qu’il en fait périr cent mille dans nos campagnes ».
À un homme qui déclare qu’une fois riche il fera du bien. Il réplique qu’il voudrait savoir comment il va s’y prendre pour devenir riche.
On voit bien que Rousseau agit comme un rabat-joie par les vérités simples qu’il dit. Une sorte de miroir où se réfléchissent  les incohérences des penseurs de époque.
La haine de Voltaire peut s’expliquer par la Foi de Rousseau. Jean Jacques Rousseau brillant homme a une foi religieuse que voltaire qui veut « écraser l’infâme », ne saurait accepter.
Précisons que Jean Jacques Rousseau est suisse. Enfin malgré les déclarations de Gavroche «  c’est la faute à Rousseau, c’est la faute à Voltaire ». C’est deux là comme il a été déjà dit plus haut n’étaient pas des amis.

Cette approche de l’œuvre de Jean Jacques Rousseau va porter essentiellement sur les ouvrages suivantes :

  • le second discours sur les inégalités parmi les hommes. Œuvre majeure.
  • Du contrat social.
  • Émile ou de l’éducation.

Et probablement Julie ou la Nouvelle Héloïse

Cet article, publié dans Littérature, Philosophie, XVIIIe siecle, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Jean Jacques Rousseau : introduction à sa pensée politique, sociologique et éducative 1

  1. Ping : Jean Jacques Rousseau : introduction à s...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s